Le projet de construction du nouveau siège prend forme

Le projet de construction du nouveau siège prend forme

La RD-Congo va se doter d’un Palais de justice entièrement dédié aux juridictions de l’ordre administratif. La signature du contrat entre l’Etat RD-congolais, autorité contractante, représentée par la ministre d’Etat en charge de la Justice, et la société italienne GIMACO SRL, titulaire du marché, est intervenue le mercredi 26 janvier au siège du Conseil d’Etat. Pour l’occasion, la min’Etat Rose Mutombo a rappelé sa souche du Conseil d’Etat. «C’est une joie que d’apposer ma signature sur ce contrat en vue de la construction d’un bâtiment qui sera le nôtre», s’est-elle réjouie.

La min’Etat de la Justice Rose Mutombo, entouré du Premier président du Conseil d’Etat, le Prof. Vunduawe te Pemako, et du Procureur général Octave Tela

Le nouveau bâtiment sortira des terres sur un site situé dans la commune de Kasa-Vubu et abritera le nouveau siège du Conseil d’Etat ainsi que les juridictions inférieures de l’ordre administratif -Cours et Tribunaux administratifs. Initiateur et utilisateur final du projet, le Premier président du Conseil d’Etat, le Professeur Félix Vunduawe te Pemako a, dans son mot de circonstance, remercié le Premier ministre Sama Lukonde, empêché, pour son accompagnement.

Un bâtiment moderne, des techniques optimales et un délai raisonnable

Prenant la parole, le patron de GIMACO SRL a reconnu l’ampleur de la tâche qui attend sa société. «Réaliser cette œuvre importante est une grande responsabilité. Les meilleures technologies modernes en termes de structure et d’esthétique seront mises en œuvre dans la réalisation de ce projet», a promis Filipo Giovannoni avant de laisser la parole à Marco Liorni pour une présentation succincte du prochain siège du Conseil d’Etat de la RD-Congo. Il s’agit d’un bâtiment de 7 niveaux en tout, dont 6 en hauteur et une cave servant de parking pour une superficie totale d’environ 10.000m².

Le bâtiment sera doté de deux corps d’ascenseurs ainsi que d’un autre ascenseur privé à l’usage exclusif du premier président. Abordant les considérations techniques, Marco Liorni a vanté les matériaux à utiliser. Pour des raisons écologiques, GIMACO a opté pour un alliage fer, bois et plastique. «La structure rectiligne sera entièrement en fer. Le plasbao sera utilisé pour le plafonnage», a fait savoir Marco Liorni, expliquant que ce choix a été dicté par le souci de permettre une excellente ventilation et éviter un chauffage excessif.

Pour profiter au maximum de la lumière naturelle, le prochain bâtiment du Conseil d’Etat sera rempli des vitres avec une façade suffisamment ventilée. Le haut du bâtiment sera isolé en vue de faciliter le refroidissement naturel. Satisfaits, les deux parties ont convenu de se rencontrer à l’issue des travaux dont la durée est estimée à 18 mois pour évaluation avant la remise des clés.

La min’Etat Rose Mutombo a insisté sur la rigueur dans l’exécution du projet qui doit obligatoirement «refléter la maquette présentée». Elle a également émis le vœu de voir le partenariat être étendu en provinces où les juridictions de l’ordre administratif attendent toujours d’être installées. Représentant le Premier ministre Sama Lukonde à cette cérémonie, le professeur Paul-Gaspard Ngondankoy, également issu du Conseil d’Etat, a réceptionné officiellement le contrat signé par les deux parties et approuvé par le min’Etat en charge du Budget, Aimé Boji, en attendant l’approbation du ministre des Finances, empêché.

Plusieurs hauts-responsables du Conseil d’Etat ont pris part à la cérémonie dont le premier président, le Professeur Félix Vunduawe te Pemako, le Procureur général Octave Tela et le Greffier en chef Jules Mathieu Ekatou. Après la signature de ce protocole d’accord, la cérémonie de pose de première pierre et la visite du site sont annoncées pour très bientôt avant le début effectif des travaux prévu dans les prochaines semaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *