Pas un seul franc de prime de hauts magistrats détourné

Pas un seul franc de prime de hauts magistrats détourné

La précision vient du Cabinet du premier président du Conseil d’État, à travers un communiqué de presse rendu public vendredi 3 septembre 2021 par sa cellule de communication. Contrairement aux allégations de détournement des primes relayées par un média de la place, le Conseil d’État affirme qu’aucun franc de prime de ses hauts magistrats, des membres du cabinet de son premier président et des présidents de deux sections, auxquels sont rattachés les personnels mis à la disposition de hauts magistrats ne peut être détourné. Car, soutient-il, les primes et autres rémunérations sont nominatives. Dans ce communiqué de presse, le cabinet du premier président renseigne que, pour l’exercice 2021, les primes n’ont été décaissées qu’une seule fois, au mois d’août, en faveur des agents et personnels du Conseil d’État.

Concernant le retard dans le décaissement des primes, le Conseil d’État dit comprendre la frustration et appelle ses membres à la patience. Pour cette instance judiciaire, tout est question du rythme des traitements des dossiers au niveau des ministères du Budget, des Finances et de la Banque centrale.

“Au Conseil d’État, les dossiers des primes sont engagés au même moment pour toutes les composantes. Mais le retard constaté dans le décaissement pour les autres composantes de ses cabinets ne saurait lui être imputé”, précise ce communiqué de presse ci-dessous repris en intégralité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *